ZachXBT harcelé par la police américaine ? Détails chocs !

En tant que journalistes spécialisés dans la cryptographie, nous vous apportons aujourd’hui une information à la fois troublante et révélatrice des défis auxquels sont confrontés les acteurs de ce secteur en plein essor. Il s’agit de l’affaire ZachXBT, un enquêteur de la blockchain, qui a récemment déclaré être victime d’une forme de harcèlement de la part de l’unité d’enquêtes criminelles (CI) du Service des revenus internes des États-Unis (IRS).

Le différend a émergé lorsqu’un agent spécial de l’IRS-CI a sollicité l’aide de ZachXBT par courriel, en lui demandant de contribuer à “maximiser l’impact” dans la lutte contre les crimes liés à la blockchain. Cet email démontre une reconnaissance implicite des compétences exceptionnelles de ZachXBT dans l’utilisation des outils de traçage blockchain.

Des contacts jugés intrusifs

Malgré sa volonté affichée d’aider les victimes et de collaborer avec les forces de l’ordre en fournissant des informations nécessaires, ZachXBT considère que l’agence américaine a franchi les limites du respect de sa vie privée. Il affirme que l’IRS a employé divers moyens pour le contacter, y compris en se rendant à d’anciennes adresses et en utilisant des données privées pour accéder à ses emails personnels, alors qu’il dispose de méthodes de contact publiques.

Cette situation est d’autant plus problématique que ZachXBT a refusé d’apporter son assistance aux détenteurs du memecoin Complex (SIMPLE), créé sur la blockchain Base, après que ses développeurs ont brusquement mis fin au projet. Selon lui, son temps est mieux investi à aider “de véritables victimes” plutôt que ceux qui ont consciemment pris le risque d’investir dans des projets peu fiables.

Ça pourrait vous intéresser :  Chute catastrophique de Core Scientific après résultats Q4 2023!

Un partenariat IRS-Blockchain controversé

L’IRS, pour sa part, n’en est pas à sa première collaboration avec des figures reconnues ou des entreprises spécialisées dans le traçage blockchain. En mai 2023, le chef du CI de l’IRS avait admis que leur partenariat avec la firme d’analyse blockchain Chainalysis était particulièrement précieux. Sans les outils et infrastructures accessibles grâce à cette collaboration, la lutte contre les crimes liés aux cryptomonnaies serait presque “impossible”, selon lui.

Cette stratégie semble porter ses fruits puisque l’IRS-CI a estimé avoir saisi pour 10 milliards de dollars en cryptomonnaies depuis le début de ses investigations sur divers délits impliquant des actifs numériques.

Des implications plus larges pour le secteur

Ce cas souligne les défis complexes entre la protection de la vie privée des individus et les efforts des agences gouvernementales pour combattre le crime dans le domaine encore relativement non réglementé des cryptomonnaies. L’équilibre entre coopération et respect des libertés individuelles est fragile et mérite une attention particulière.

En conclusion, nous observons ici un exemple frappant de la tension entre les besoins d’enquête légitimes et le respect du droit à la confidentialité. Il est impératif que ces interactions soient encadrées par un dialogue ouvert et des procédures claires pour préserver la confiance dans l’écosystème crypto tout en assurant une lutte efficace contre les activités illégales. Restez informés avec cours-crypto.fr pour suivre l’évolution de cette affaire et d’autres actualités liées au monde fascinant des cryptomonnaies.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *