Attention! La SFC de Hong Kong dévoile des sites d’échanges crypto frauduleux!

En tant que journalistes spécialisés dans le domaine des cryptomonnaies, nous avons à cœur de vous informer des dernières actualités et mises en garde, notamment en matière de sécurité. Aujourd’hui, nous souhaitons attirer votre attention sur une situation préoccupante à Hong Kong, où l’autorité de régulation financière a récemment pris des mesures contre de faux sites d’échange de cryptomonnaies.

La SFC de Hong Kong contre les imposteurs

La Securities and Futures Commission (SFC) de Hong Kong a identifié et bloqué plusieurs sites web frauduleux se faisant passer pour d’importants échanges locaux de cryptomonnaies. Ces plateformes illégitimes ont créé de multiples domaines imitant deux échanges agréés à Hong Kong, dont OSL Digital Securities et Hash Blockchain Limited, également connu sous le nom de HashKey.

Face à des rapports faisant état de difficultés de retrait de fonds et de frais ainsi que de commissions exorbitants, la SFC a bloqué un total de six sites web. La police locale a également pris des mesures pour restreindre l’accès à ces sites frauduleux, suite à la demande de la SFC.

Mise en garde et précautions

Ces sites sont désormais listés sur la liste officielle d’alertes crypto de la SFC parmi d’autres fausses plateformes imitant des échanges comme MEXC. La SFC incite les investisseurs à vérifier les plateformes d’échange en utilisant son registre public des personnes agréées et des institutions enregistrées, ainsi que la liste des plateformes d’échange d’actifs virtuels agréées pour obtenir des informations pertinentes sur les entités autorisées, incluant leurs sites web officiels.

Ça pourrait vous intéresser :  Sénatrice pro-Bitcoin veut révolutionner la crypto-monnaie!

Il n’est pas toujours aisé, notamment pour les nouveaux visiteurs, de déceler si un site web est original ou frauduleux. À cet égard, nous recommandons aux utilisateurs de faire preuve d’une grande prudence et d’éviter d’envoyer de l’argent ou effectuer des transactions sans avoir préalablement vérifié l’identité du contrepartie.

Conseils pour éviter les pièges

Selon Bartosz Barwikowski, expert en sécurité chez Hacken, il est préférable d’utiliser des applications mobiles plutôt que des sites web car elles sont plus difficiles à contrefaire. Il suggère également de consulter le site web d’une tierce partie fiable – cela peut être un site gouvernemental ou cer.live concernant les échanges – avant d’accorder sa confiance.

Nous partageons ces conseils car votre sécurité est primordiale dans l’univers volatile des cryptomonnaies. Soyez toujours vigilants et renseignez-vous auprès de sources fiables.

Les implications pour les échanges non enregistrés

Cette nouvelle intervient peu après que la SFC a accepté les dernières candidatures des échanges crypto lors du dernier cycle d’agrément le 29 février. Les plateformes n’ayant pas réussi à s’enregistrer doivent quitter la région dans un délai de trois mois.

Sur cours-crypto.fr, nous continuons de suivre cette affaire et vous tiendrons informés des développements futurs. Restez prudent et informé avec nous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *