Dépôts bloqués sur Aave : les utilisateurs en colère!

La communauté des utilisateurs de la cryptomonnaie AMPL a récemment été confrontée à une situation délicate sur la plateforme de prêt et d’emprunt Aave. Un problème de liquidité est survenu en décembre dernier, suite à un bug dans le contrat du pool, rendant impossible le retrait des fonds pour les déposants. Il est essentiel de noter que cette problématique ne concerne que le pool AMPL et non les autres pools disponibles sur Aave.

AMPL, pour rappel, est une stablecoin dont l’objectif est de refléter la valeur du dollar américain de 2019 ajustée en fonction de l’inflation. Le protocole augmente ou diminue le nombre de jetons disponibles en fonction de la correspondance entre son prix et sa cible en dollar. En novembre 2022, Aave a été la cible d’une attaque présumée de manipulation du marché visant son pool Curve (CRV). Bien que l’attaque n’ait pas généré de profits pour l’attaquant, elle a néanmoins entraîné une dette irrécouvrable de 1,6 million de dollars pour le protocole. En conséquence, AaveDAO a pris la décision le 2 novembre 2022 de geler les dépôts et les emprunts pour 17 différents jetons, y compris AMPL.

Cette mesure n’avait pas empêché les déposants antérieurs de retirer leurs fonds, mais avait bloqué les nouveaux dépôts et emprunts. Toutefois, en décembre 2023, BGD Labs, une équipe de développement contribuant au protocole Aave, a révélé un problème supplémentaire empêchant les retraits. D’après eux, un bug dans le contrat du pool avait permis son assèchement en fonds, ce qui signifiait qu’il n’y avait plus suffisamment de liquidités pour traiter les retraits.

Ça pourrait vous intéresser :  Coinbase Wallet intègre en douce un outil de sécurité Blockaid !

Face à ce problème, un représentant d’Ampleforth a suggéré que l’AaveDAO achète des jetons AMPL et les distribue aux utilisateurs comme compensation. Cependant, les développeurs d’Aave ont proposé leur propre solution : indemniser avec des stablecoins plutôt qu’avec des AMPL. Ils ont également demandé à l’équipe d’Ampleforth de fournir 40% du montant de la compensation à partir de ses propres fonds. À l’heure actuelle, l’équipe d’Ampleforth n’a pas confirmé si elle fournirait ces fonds, mais elle a déclaré qu’elle continuerait à offrir son soutien pour résoudre le problème.

Le 31 mars, BGD Labs a proposé une indemnisation initiale de 300 000 dollars en USD Coin (USDC), affirmant que ce n’était qu’une première distribution et que le montant restant pourrait potentiellement être versé après un débat supplémentaire. Malgré une résolution incomplète du débat, la proposition a été acceptée le 5 avril avec plus de 99.9% des votes favorables.

Découverte des problèmes de liquidité par les développeurs d’Aave pour AMPL

Selon la documentation GitHub d’Aave, lorsque les détenteurs de jetons déposent des fonds dans le pool de prêt, ils devraient recevoir un montant équivalent d'”aTokens” en échange. Ces aTokens fonctionnent essentiellement comme des reçus de dépôt. Au fur et à mesure que le pool reçoit des paiements d’intérêts, les déposants devraient recevoir des aTokens supplémentaires représentant leur part dans ces paiements d’intérêts.

Cependant, BGD Labs affirme que le contrat du pool AMPL ne fonctionne pas comme prévu : il présente un défaut qui lui fait distribuer plus d’aTokens AMPL (aAMPL) que la quantité d’AMPL sous-jacente disponible. En conséquence, il n’y a pas suffisamment d’AMPL dans le pool pour permettre aux déposants de retirer leurs fonds.

Ça pourrait vous intéresser :  Le PDG de VanEck annonce un rejet probable des ETF Ether en mai !

Il est important de souligner que les développeurs d’Ampleforth sont responsables de la conception et de la rédaction du contrat, et non les contractants d’AaveDAO. BGD Labs affirme avoir contacté l’équipe d’Ampleforth et lui avoir demandé de déterminer combien d’AMPL était dû à chaque déposant.

La proposition d’Ampleforth pour un rachat de tokens par Aave

Fin janvier, Ahmed Naguib Aly, développeur chez Ampleforth connu sous le nom “Naguib” sur le forum de gouvernance Aave,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *