Développeur Web3 investit 35M$ pour booster l’écosystème Arweave!

La communauté des développeurs Web3 est sur le point de connaître une avancée significative grâce à l’engagement de Community Labs. Cette société spécialisée dans le développement de logiciels Web3 a annoncé le lancement d’un programme d’incubation de 10 semaines, AO Ventures, centré sur l’écosystème Arweave (AR), avec un investissement initial de 35 millions de dollars.

Un tremplin pour les projets innovants

Avec une date de début fixée au 23 avril, ce programme vise à soutenir les projets au sein du réseau de stockage décentralisé en offrant un accès au financement, à des mentors et à des ateliers techniques. Cette initiative est soutenue par des capitalistes risqueurs tels que Factor, Distributed Global, entre autres. Elle offre aux entrepreneurs Web3 sélectionnés l’opportunité d’interagir avec des vétérans de l’industrie et, potentiellement, de présenter leurs projets à des VC de renom à la conclusion du programme.

L’une des particularités du programme réside dans son inclusivité, puisqu’il est ouvert à tous les projets qui utilisent l’AO Computer, un service informatique décentralisé exploitant la blockchain Arweave.

L’AO Computer : une solution contre les vulnérabilités centralisées

L’AO Computer est mis en lumière pour sa capacité à pallier les vulnérabilités courantes des systèmes centralisés, telles que les violations de données et la censure, en facilitant le traitement parallèle. Cette fonctionnalité permet la prise en charge de nombreux processus exécutés simultanément, améliorant ainsi la scalabilité.

Ça pourrait vous intéresser :  Analyse des prix crypto: les 10 meilleurs à acheter maintenant!

De plus, il permet l’interaction avec le réseau Arweave pour alimenter des applications décentralisées dans divers secteurs, y compris l’intelligence artificielle et le jeu vidéo.

Une valorisation notable pour le token AR

Le token d’Arweave, AR, a gagné plus de 250% au cours de l’année passée dans le cadre du marché haussier actuel, bien qu’il soit encore bien en dessous de ses sommets historiques de 2021. En décembre dernier, un plan non officiel de fork d’Arweave a suscité la controverse après que son réseau couche-2 important, Irys, a proposé de “laisser tomber l’ensemble des données et réinitialiser l’offre en tokens”.

Le réseau stocke une vaste gamme de données allant des pages web aux données de jeux et métadonnées NFT, totalisant environ 57.64 pebibytes (soit environ 64.9 millions de gigaoctets).

Arweave : un projet ambitieux contre l’impermanence des données

Arweave est l’idée originale de Sam Williams et William Jones de l’Université du Kent, qui souhaitaient s’attaquer au problème de la suppression des données sur Internet, connu sous le nom d’impermanence des données, afin que les informations, les sites web et les applications soient disponibles pour une durée indéfinie.

Il utilise une variante unique de blockchain appelée Blockweave dont la structure entrelacée offre une bien meilleure scalabilité et des options de stockage plus efficaces que les blockchains traditionnelles. Cela rend Arweave idéal pour stocker d’importants volumes de données.

Nous sommes convaincus que cette initiative représente une étape cruciale dans l’évolution du Web3 et offre une opportunité exceptionnelle pour les innovateurs du domaine. En tant qu’experts du secteur sur cours-crypto.fr, nous suivrons avec intérêt les développements futurs découlant du programme AO Ventures.

Ça pourrait vous intéresser :  Worldcoin explose de 140% en une semaine ! Découvrez comment !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *