Ex-Binance révèle : Wall Street veut un ETF Ether !

Les grandes institutions financières de Wall Street sont les plus intéressées à pousser pour l’approbation des fonds négociés en bourse (ETF) Ether (ETH), et non les crypto-enthousiastes, selon Bill Qian, président de Cypher Capital et ancien responsable mondial de la levée de fonds chez Binance Labs.

La pression des firmes traditionnelles

En effet, ce ne sont pas les crypto-natifs qui mènent la danse pour l’approbation des ETF, mais bien les firmes de Wall Street qui redoublent d’efforts pour y parvenir. “Finalement, les principaux lobbyistes seront les sociétés de gestion d’actifs institutionnels. Il est dans leur meilleur intérêt de lancer l’ETF et d’obtenir son approbation, car ils jouent le jeu du AUM [actifs sous gestion], et pour augmenter leur AUM, ils doivent obtenir l’approbation pour les ETF”, explique Qian.

Les entreprises en lice pour un ETF Ether comprennent BlackRock, Grayscale, Fidelity, ARK 21Shares, Invesco Galaxy, VanEck, Hashdex et Franklin Templeton. La Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis a repoussé sa décision concernant la demande d’ETF de VanEck au 23 mai. Elle a également reporté sa décision sur les ETF Ether spot Hashdex et ARK 21Shares le 19 mars. Les deux demandes d’ETF ont une date limite finale pour une décision fin mai.

L’intérêt des grands émetteurs

Si l’approbation de l’ETF Ether serait un signe positif pour les crypto-enthousiastes, les grands émetteurs ont un intérêt encore plus grand en raison des frais liés à la gestion des ETF, selon Qian: “Ce sont les firmes de Wall Street qui veulent que cela se produise pour générer des frais de gestion d’ETF.”

Ça pourrait vous intéresser :  Prix Ethereum s'effondre face au Bitcoin - Découvrez la raison!

Grayscale’s Bitcoin ETF propose les frais les plus élevés avec 1.5%, suivi par BlackRock et Fidelity avec 0.25%, et 21Shares avec 0.21%. Avant l’approbation des ETF Bitcoin spot, plusieurs candidats ont mis à jour leurs dépôts S-1 à plusieurs reprises pour baisser leurs frais d’ETF, dans une course pour offrir les frais de gestion les plus bas aux clients.

Sur les 10 émetteurs d’ETF, Bitwise offrait les frais les plus bas, proposant des ETF sans frais pendant les six premiers mois et 1 milliard de dollars d’actifs, suivi par des frais de 0.20%.

Une approbation probable en 2023

Selon Qian, il est “très probable” qu’un ETF Ether spot soit approuvé cette année en raison de la demande de BlackRock, le plus grand gestionnaire d’actifs au monde avec des milliards de dollars en capital.

L’analyste ETF de Bloomberg James Seyffart s’attend à ce que les approbations actuelles d’ETF Ether soient refusées fin mai, selon un post du 19 mars.

L’impact sur le marché

Cette tendance montre clairement que le monde financier traditionnel s’intéresse de plus en plus aux crypto-monnaies et cherche à intégrer ce nouvel actif dans ses stratégies d’investissement. Cependant, il est important de rappeler que l’intégration des crypto-monnaies dans le système financier traditionnel doit être faite avec prudence pour garantir la sécurité des investissements et la stabilité du marché.

Nous suivrons attentivement l’évolution de cette situation afin de vous tenir informés sur notre site cours-crypto.fr.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *