Sénatrice pro-Bitcoin veut révolutionner la crypto-monnaie!

En tant que fervent défenseur de Bitcoin, la sénatrice américaine Cynthia Lummis prend des mesures proactives pour façonner l’avenir des stablecoins, ces cryptomonnaies dont la valeur est indexée sur celle d’actifs tangibles. En effet, elle a récemment collaboré avec la sénatrice Kirsten Gillibrand pour élaborer un projet de loi visant à réglementer ces actifs numériques et à offrir une meilleure protection aux investisseurs.

Leur initiative, soutenue par diverses institutions telles que le département des Services Financiers de New York, la Réserve Fédérale, le Département du Trésor et le Conseil National Économique, pourrait bientôt être présentée officiellement. Cette collaboration n’est pas la première incursion de Lummis et Gillibrand dans la législation liée à la cryptomonnaie; elles avaient déjà proposé en juillet 2013 une législation complète pour encadrer les actifs numériques.

Rôle de premier plan de Lummis dans l’adoption de Bitcoin

Cynthia Lummis s’est distinguée comme une figure clé dans l’adoption de Bitcoin aux États-Unis, en faisant régulièrement l’éloge de cette cryptomonnaie. En octobre 2021, elle avait même encouragé le gouvernement américain à reconnaître les avantages de Bitcoin, notamment son caractère décentralisé et indépendant de tout contrôle gouvernemental.

En plus d’être une promotrice active, Lummis est également une investisseuse en Bitcoin, ayant acquis des montants significatifs de cette devise numérique en 2021. Toutefois, malgré son enthousiasme pour Bitcoin, elle a exprimé certaines réserves concernant des stablecoins majeurs comme Tether (USDT), lequel a été la cible d’une campagne importante remettant en question ses transactions financières.

Ça pourrait vous intéresser :  Binance dans la tourmente : un conseiller présidentiel veut l'interdire au Nigeria !

Opposition ferme aux monnaies numériques des banques centrales

Récemment, Lummis s’est opposée avec véhémence aux monnaies numériques émises par les banques centrales (CBDCs), les qualifiant d’anti-démocratiques et d’outils potentiels de censure financière. Son point de vue soulève des questions importantes sur l’équilibre entre innovation technologique et contrôle gouvernemental.

Conclusion

L’implication directe de figures politiques influentes telles que Cynthia Lummis dans la réglementation des cryptomonnaies témoigne du chemin parcouru par ces actifs numériques. De simples curiosités technologiques à des sujets de débat au sein des hautes sphères politiques, les cryptomonnaies ne cessent d’évoluer et de défier nos systèmes financiers traditionnels.

Le débat sur la meilleure façon de réguler ces nouveaux actifs reste ouvert et nous, chez cours-crypto.fr, continuons à suivre avec intérêt ces développements qui façonnent l’avenir financier mondial. La cryptosphère est décidément un espace dynamique où les décisions prises aujourd’hui auront des répercussions profondes pour les années à venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *