Vitalik révolutionne le staking Ethereum! Découvrez comment!

En tant que journalistes spécialisés dans le domaine des cryptomonnaies, nous avons l’habitude de scruter les dernières innovations qui pourraient révolutionner le secteur. Aujourd’hui, nous nous penchons sur une proposition récente de Vitalik Buterin, co-fondateur d’Ethereum, visant à encourager une meilleure décentralisation du staking sur Ethereum en pénalisant les échecs corrélés entre les validateurs.

Une nouvelle approche pour le staking décentralisé

Dans un article publié le 27 mars sur le forum de recherche Ethereum, Buterin a partagé ses réflexions sur la manière de soutenir le staking décentralisé “à travers davantage d’incitations anti-corrélation”. Sa proposition repose sur l’idée que si plusieurs validateurs contrôlés par le même acteur échouent simultanément, ils devraient recevoir une pénalité plus importante que s’ils avaient échoué indépendamment les uns des autres.

Buterin souligne que les validateurs au sein d’un même cluster, comme un pool de staking, sont plus susceptibles de subir des échecs corrélés, souvent en raison d’une infrastructure partagée. Il suggère donc de pénaliser les validateurs proportionnellement à l’écart par rapport au taux moyen d’échec. Si de nombreux validateurs échouent dans un créneau donné, la pénalité pour chaque échec serait plus élevée.

Avantages potentiels et simulations

Les simulations suggèrent que cette approche pourrait réduire l’avantage des gros acteurs du staking sur Ethereum par rapport aux plus petits, car les grandes entités sont plus susceptibles de provoquer des pics dans le taux d’échec en raison d’échecs corrélés. Parmi les avantages potentiels de cette proposition figurent la promotion de la décentralisation en incitant à disposer d’une infrastructure distincte pour chaque validateur et rendre le staking individuel plus compétitif économiquement par rapport aux pools de staking.

Ça pourrait vous intéresser :  Alerte piratage ! Mozaic Finance perd 2,4M$ à cause d'une clé privée !

Buterin a également évoqué d’autres options, telles que différents schémas de pénalité pour minimiser l’avantage moyen des gros validateurs sur les petits et examiner l’impact sur la décentralisation géographique et client. Il n’a cependant pas mentionné la possibilité de réduire la quantité nécessaire pour le staking solo à partir de 32 Ether (ETH), ce qui équivaut actuellement à environ 111 500 dollars.

La popularité des pools de staking

Les pools de staking et les services de staking liquide tels que Lido restent populaires car ils permettent aux participants de participer avec une plus petite quantité d’ETH. Lido a actuellement 34 milliards de dollars en valeur d’ETH mis en staking, ce qui représente environ 30% de l’offre totale.

Les défenseurs et développeurs d’Ethereum ont déjà mis en garde contre la domination de Lido et la “cartellisation”, où des profits disproportionnés par rapport au capital non regroupé peuvent être extraits.

Réflexions finales

Il est essentiel pour l’intégrité du réseau Ethereum que le processus de validation reste aussi décentralisé que possible. Les propositions comme celle de Buterin sont donc cruciales pour continuer à avancer dans cette direction. Nous pensons que ces mesures incitatives peuvent jouer un rôle déterminant dans la préservation d’un écosystème Ethereum sain et sécurisé.

Chez cours-crypto.fr, nous continuerons à suivre ces développements avec attention et à vous informer sur les dernières avancées dans le monde fascinant des cryptomonnaies.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *