Worldcoin opère légalement partout, même malgré l’interdiction espagnole!

Le projet mondial d’identité numérique et de cryptomonnaie, Worldcoin, a récemment partagé de nouvelles informations concernant ses opérations et sa conformité, face à une incertitude juridique croissante en Espagne. Nous avons analysé le billet de blog publié par Worldcoin le 18 mars, intitulé “Faits essentiels à propos de Worldcoin”, qui fournit des informations de base sur ses opérations, règles et réglementations.

Conformité légale et opérations

Dans ce billet, Worldcoin souligne qu’il fonctionne “légalement dans tous les lieux où il est disponible” et est conçu pour être entièrement conforme à toutes les lois et réglementations régissant la collecte et le transfert de données. Référence est faite à un billet plus détaillé sur la conformité réglementaire datant de janvier, mentionnant que le projet se conforme aux principaux cadres de protection des données mondiaux tels que le Règlement Général sur la Protection des Données de l’Europe et la Loi sur la Protection des Données Personnelles de l’Argentine.

Protection des données utilisateurs

Worldcoin ne permet pas aux mineurs de rejoindre la plateforme, chaque utilisateur devant confirmer dans l’application World qu’il a plus de 18 ans avant de se vérifier auprès d’un Orb. La Fondation Worldcoin souligne également qu’elle et son contributeur, Tools for Humanity, n’ont “jamais vendu, ne vendent pas et ne vendront jamais aucune donnée personnelle, y compris les données biométriques”.

Sécurité des informations personnelles

Worldcoin met l’accent sur le fait que World ID et World App sont “entièrement auto-gérés”, ce qui signifie que personne d’autre que le propriétaire ne détient jamais d’informations telles que le nom, l’adresse électronique, le numéro de téléphone et autres données personnelles. “L’hardware de l’orb est équipé de diverses fonctionnalités de sécurité très avancées conçues pour garantir que les données sont sécurisées et ne peuvent pas être accessibles par des personnes non autorisées”, note le billet.

Ça pourrait vous intéresser :  "Bitcoin explose à 60 000$ après une hausse folle de 3,7%!"

Incertitudes réglementaires et avenir

Ce billet intervient alors que persiste l’incertitude quant aux opérations de la plateforme en Espagne. Au début du mois de mars, l’Agence Espagnole pour la Protection des Données a ordonné à Worldcoin d’arrêter la collecte et le traitement des données dans le pays, imposant une interdiction temporaire sur ses opérations. Par la suite, l’entreprise n’a pas réussi à défendre ses activités en Espagne car un tribunal local a refusé son injonction contre le régulateur des données.

Fondée par Sam Altman, PDG d’OpenAI, Worldcoin est un protocole open source visant à permettre l’identification numérique et la propriété à chaque personne sur terre. Officiellement lancée en juillet 2023, Worldcoin a fait face à des réactions négatives de la part des régulateurs mondiaux en raison de préoccupations concernant la confidentialité et la protection des données.

En conclusion, bien que Worldcoin affirme être en conformité avec les lois des pays où il opère et mette en avant ses dispositifs de sécurité avancés pour protéger les données personnelles des utilisateurs, les défis réglementaires rencontrés en Espagne soulignent l’importance pour les entreprises crypto d’établir une collaboration étroite avec les autorités réglementaires afin d’assurer une conformité complète. Cela reste crucial pour inspirer confiance chez les utilisateurs potentiels et garantir la viabilité à long terme du projet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *