Crypto.com défie les autorités et s’étend en Corée du Sud!

En dépit d’un environnement réglementaire de plus en plus strict, l’échange de cryptomonnaies Crypto.com continue son expansion sur le marché sud-coréen, un secteur clé pour sa croissance. Depuis plusieurs années, la plateforme renforce sa présence dans le pays et prévoit de lancer son application de trading de cryptomonnaies pour les investisseurs de détail sud-coréens le 29 avril.

L’application proposera initialement l’accès à plus de 150 cryptomonnaies et tokens non fongibles (NFT) pour les utilisateurs sud-coréens. Eric Anziani, président et PDG de Crypto.com, a souligné l’importance de ce marché dans une annonce du 2 avril, tout en exprimant son désir de collaborer avec les régulateurs locaux pour favoriser un développement responsable du secteur.

La nouvelle plateforme prendra la relève de l’échange de cryptomonnaies OK-Bit, acquis par Crypto.com en 2022, qui cessera ses services le jour du lancement de l’application. Cette dernière sera exclusivement destinée aux investisseurs particuliers du pays, étant donné que les institutions sud-coréennes sont interdites d’investissement dans les cryptomonnaies depuis 2017. De plus, puisque les régulateurs financiers refusent de reconnaître les cryptomonnaies comme des actifs financiers, les institutions ne peuvent pas non plus investir dans des fonds négociés en bourse liés aux cryptos.

L’expansion en Corée du Sud s’inscrit dans le cadre des efforts d’expansion mondiale de Crypto.com, qui bénéficie déjà d’une forte présence dans des juridictions de “premier plan” telles que l’Amérique du Nord, l’Europe occidentale, le Royaume-Uni et l’Asie. La plateforme travaille à renforcer sa présence en Corée du Sud depuis au moins 2022, lorsqu’elle a obtenu une loi sur les transactions financières électroniques et une inscription en tant que prestataire de services d’actifs virtuels dans le pays.

Ça pourrait vous intéresser :  Sam Bankman-Fried risque 50 ans de prison et 11 milliards !

La Corée du Sud renforce la surveillance réglementaire des cryptos

Malgré cette expansion, la Corée du Sud intensifie sa réglementation des échanges de cryptomonnaies et des dirigeants d’entreprise. L’Unité d’intelligence financière du pays a annoncé un renforcement des mesures réglementaires pour les plateformes d’échange, y compris la possibilité d’expulser celles qui sont jugées “inadaptées”, selon un rapport du 12 février.

De plus, l’unité cherche à élargir la portée des procédures de contrôle sur le marché des cryptos et à empêcher les échanges inaptes d’entrer dans l’économie. En février également, la Commission des services financiers (FSC) sud-coréenne a proposé un nouvel amendement qui exigerait que les nouveaux dirigeants d’entreprises liées aux cryptos obtiennent une approbation réglementaire avant d’assumer leurs fonctions. Si cet amendement est accepté, ils ne pourront pas exercer tant que la FSC n’aura pas formellement approuvé leurs candidatures.

En conclusion, bien que la Corée du Sud semble adopter une position rigide concernant la régulation des cryptomonnaies et des entreprises associées, l’intérêt manifeste d’une plateforme telle que Crypto.com témoigne du potentiel considérable que représente ce marché asiatique. Il sera intéressant de suivre comment cette dynamique évoluera face aux défis réglementaires croissants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *