Décision reportée pour les ETF Bitcoin ! Détails chocs ici !

La Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis a récemment repoussé sa décision concernant l’autorisation de la négociation d’options sur les ETF Bitcoin au comptant à la Bourse de New York. Cette annonce, qui concerne notamment les propositions de Bitwise et Grayscale, a été faite le 8 avril dernier.

Impact sur le marché des options

Le délai accordé par la SEC affecte directement les plans de négociation d’options sur les ETF Bitcoin de Bitwise et le Grayscale Bitcoin Trust (GBTC), ainsi que tout autre fonds négocié en bourse détenant du Bitcoin à la NYSE. La commission justifie ce report par la nécessité de disposer de plus de temps pour considérer les changements de règles proposés. À notre avis, cette décision témoigne d’une approche prudente face à l’innovation dans le secteur des cryptomonnaies.

Nous observons que la prochaine échéance fixée par la SEC pour approuver, refuser ou reporter à nouveau les modifications proposées est fixée au 29 mai. Il est intéressant de noter que l’organisme régulateur avait déjà pris une décision similaire le mois dernier concernant Nasdaq, qui avait sollicité l’autorisation pour négocier des options sur le iShares Bitcoin Trust (IBIT) de BlackRock.

Les options, un outil à double tranchant

Les options sont des produits dérivés qui offrent aux traders un effet de levier leur permettant de réaliser des paris directionnels sur le marché. Par exemple, si un trader pense que le prix du Bitcoin va augmenter, il peut acheter une “option d’achat”, payer une prime et s’engager à acheter 1 BTC au prix actuel dans un mois, tout en investissant moins que ce qui serait nécessaire pour acheter 1 BTC directement.

Ça pourrait vous intéresser :  Le halving du Bitcoin va-t-il ruiner les mineurs américains ?

Cependant, si le cours du Bitcoin chute pendant cette période, il y a fort à parier que le trader laisse simplement expirer son contrat, perdant ainsi la prime payée. Bien évidemment, ces instruments financiers comportent des risques et doivent être maniés avec précaution.

L’argumentation de Grayscale

Michael Sonnenshein, PDG de Grayscale, fait partie des deux personnes ayant plaidé auprès de la SEC pour que la négociation d’options sur les ETF Bitcoin au comptant soit approuvée. Dans une lettre datée du 28 février, il a argumenté qu’il n’y avait aucune raison de refuser cette pratique puisque la SEC avait déjà autorisé des ETF basés sur des contrats à terme sur le Bitcoin ainsi que des ETF au comptant sur plusieurs bourses. Selon lui, l’approbation d’options pour les ETF Bitcoin au comptant contribuerait également à un marché robuste et sain.

Il convient de rappeler que la NYSE avait soumis une proposition formelle pour la négociation d’options sur les ETF Bitcoin dès le 12 janvier, tandis que Nasdaq et Cboe avaient fait leurs propres propositions neuf jours après l’approbation par la SEC des ETF Bitcoin au comptant sur plusieurs bourses.

Un marché en attente

En définitive, cette situation illustre bien la tension entre l’innovation dans le domaine des cryptomonnaies et la prudence réglementaire. Les acteurs du marché attendent avec impatience les décisions réglementaires qui peuvent avoir un impact considérable sur l’évolution du trading de cryptomonnaies. D’une certaine manière, ces reports successifs montrent que les régulateurs prennent très au sérieux leur rôle de superviseur du marché financier tout en cherchant à comprendre et encadrer les nouveaux produits financiers liés aux cryptomonnaies.

Ça pourrait vous intéresser :  Découvrez la stratégie Bitcoin qui évite la liquidation !

Chez cours-crypto.fr, nous suivrons attentivement l’évolution de cette affaire et nous vous tiendrons informés des développements futurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *