Découvrez comment Hester Peirce veut révolutionner la finance !

Chers lecteurs de cours-crypto.fr, nous abordons aujourd’hui un sujet brûlant qui concerne l’avenir de nos systèmes financiers et la place grandissante des cryptomonnaies dans notre économie. Hester Peirce, commissaire à la Securities and Exchange Commission des États-Unis, a récemment pris position en faveur d’une plus grande décentralisation du système financier américain, tout en prônant une approche plus douce en matière de régulation et d’application des lois sur les cryptomonnaies.

L’appel à la décentralisation

Au cours d’un entretien mené par MacKenzie Sigalos de CNBC à la conférence ETHDenver le 29 février, Hester Peirce a souligné les bienfaits potentiels de la décentralisation pour le système financier des États-Unis. Selon elle, la centralisation implique des risques concentrés et la décentralisation pourrait, au contraire, apporter résilience et robustesse au système financier. Elle a exprimé sa préoccupation face aux points de centralisation, qui selon elle sont source d’inquiétudes constantes.

Nommée par l’ancien président Donald Trump à la SEC en 2018, Hester Peirce, surnommée affectueusement “Crypto Mom”, est reconnue pour son soutien à l’industrie des cryptomonnaies et a souvent manifesté son désaccord face à une réglementation excessive des actifs numériques.

La position face aux nouvelles législations

Interrogée sur la législation proposée visant à traiter les technologies décentralisées comme des institutions financières, Peirce a exprimé son inquiétude. Elle a souligné le flou persistant concernant les obligations d’enregistrement et a critiqué les nouvelles règles adoptées par la SEC le 6 février qui obligeraient davantage d’acteurs du marché à s’enregistrer et se conformer aux lois fédérales sur les valeurs mobilières, augmentant ainsi la surveillance sur les finances décentralisées (DeFi).

Ça pourrait vous intéresser :  "La SEC se trompe sur l'Ether ETF, selon Consensys !"

Le concept même de décentralisation contraste fortement avec ce à quoi la SEC est habituée. La commissaire a soulevé le défi que représente pour l’agence le fait que des personnes collaborent et interagissent avec un code plutôt qu’avec un individu ou une entité juridique. Elle a également remis en question le rôle même de la SEC vis-à-vis du confort avec les cryptomonnaies, affirmant que leur travail consiste plutôt à identifier où les lois sur les valeurs mobilières sont impliquées afin d’aider les gens à obtenir des informations là où il existe des titres financiers.

Le besoin d’un cadre réglementaire clair

Hester Peirce a également abordé une gamme étendue de sujets liés aux cryptomonnaies, tels que l’avenir de l’agence suite aux élections présidentielles américaines de cette année, les fonds négociés en bourse Bitcoin (BTC), ainsi que les monnaies numériques des banques centrales couplées au spectre de la surveillance financière par l’État.

Elle a insisté sur le fait que l’approche actuelle de la SEC est orientée uniquement vers l’application rigoureuse des règlements. Cependant, elle plaide pour qu’il y ait des dispositions permettant aux projets de croître et de se décentraliser sans craindre d’être poursuivis. “On ne poursuit pas les gens qui demandent des règles claires sur la manière de procéder dans cet espace,” a-t-elle affirmé.

Réflexions finales

En conclusion, il est clair que le discours de Hester Peirce résonne avec une partie importante de la communauté crypto qui recherche un équilibre entre innovation et réglementation. La nécessité d’une réglementation adaptée est indéniable pour garantir à la fois la protection des investisseurs et le développement sain de cette technologie prometteuse.

Ça pourrait vous intéresser :  ALERTE: Les groupes de défense prédisent des conséquences désastreuses pour les cryptos!

Nous attendons donc avec impatience de voir comment ces questions évolueront au sein du paysage réglementaire américain et mondial et comment elles influenceront l’écosystème dynamique des cryptomonnaies.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *