Ethereum va exploser en 2024, préparez-vous!


2024, l’année phare du réseau <a href="https://cours-crypto.fr/actifs/ethereum" data-internallinksmanager029f6b8e52c="2" title="Ethereum page">Ethereum</a>

2024, l’année phare du réseau Ethereum

L’essor des applications décentralisées

Chers lecteurs, nous sommes convaincus que 2024 s’annonce comme une année historique pour le réseau Ethereum. L’expansion des kits de développement de chaînes (CDKs) ouvre un univers de possibilités aux développeurs, augurant une ère de transformation majeure. Ces outils favorisent une approche plus ciblée dans la création d’applications décentralisées (DApps), permettant ainsi un essor sans précédent du réseau.

La particularité d’Ethereum réside dans sa capacité à fonctionner non seulement comme une cryptomonnaie mais aussi comme une plateforme de développement de DApps. Ce double rôle lui confère une valeur intrinsèque liée à l’utilité et à la qualité des applications qu’il héberge. À ce titre, nous observons déjà l’émergence d’applications natives du Web3, mais le gros du potentiel réside dans l’adaptation des systèmes traditionnels à la blockchain.

L’impact de la mise à jour « The Merge »

Depuis la mise à jour « The Merge » en 2022, Ethereum a introduit un mécanisme de combustion d’Ether qui le rend déflationniste lors de périodes d’utilisation intense du réseau. Cela signifie qu’une partie des frais de transactions est détruite, réduisant ainsi l’offre totale d’Ether sur le marché. À ce jour, 0,2% de l’offre totale d’Ether a été brûlée et ce chiffre devrait continuer à croître avec l’accroissement de l’utilisation du réseau.

Ça pourrait vous intéresser :  OrdiZK disparu, arnaque de 1,4M$ dévoilée par CertiK !

De plus, la prochaine mise à jour majeure du réseau Ethereum – la Proposition d’amélioration d’Ethereum 4844 – est prévue pour cette année. Elle vise à réduire jusqu’à dix fois les coûts pour les blockchains de couche 2 (L2) construites autour d’Ethereum, ce qui devrait marquer un tournant décisif pour l’écosystème.

L’évolution vers une spécialisation accrue

Au-delà des améliorations techniques, nous assistons à une période de spécialisation au sein de l’écosystème blockchain. Les grandes entreprises adoptent une approche plus mature pour construire sur la chaîne et les blockchains L2 se segmentent en sous-chaînes avec des configurations et des équipes spécialisées pour répondre aux besoins spécifiques de différents secteurs.

Prenons par exemple Polygon qui diversifie son offre en créant plusieurs sous-chaînes dédiées à des cas d’utilisation spécifiques grâce à son Kit de Développement de Chaîne (CDK). Cette stratégie permet une connexion fluide entre toutes les liquidités via une couche d’agrégation.

Un futur prometteur pour Ethereum et les blockchains L2

Nous sommes convaincus que 2024 sera l’année où les applications phares du Web2 émergeront enfin dans le Web3. Ce sera le début d’un cycle de rétention où entreprises et utilisateurs intégreront véritablement la blockchain dans leur quotidien. Cela représentera aussi l’année des blockchains L2 et par conséquent, la plus grande année pour le réseau Ethereum.

Nous vous invitons donc à suivre attentivement ces développements sur notre site cours-crypto.fr, car ils façonneront incontestablement l’avenir du numérique et offriront des opportunités sans précédent tant pour les développeurs que pour les utilisateurs finaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *