OrdiZK disparu, arnaque de 1,4M$ dévoilée par CertiK !

Le monde de la crypto-monnaie est confronté à une nouvelle controverse, avec l’équipe derrière le protocole de pontage inter-chaînes OrdiZK (OZK) accusée d’avoir orchestré une arnaque à la sortie, emportant 1,4 million de dollars en crypto-monnaies appartenant aux investisseurs. Cette information provient de la plateforme de sécurité blockchain CertiK.

L’effondrement du token OZK

Certik a signalé que le 4 mars, le compte déployeur du protocole aurait vendu 489 millions de tokens OZK sur une bourse décentralisée, récoltant 132 000 dollars en contrepartie. Cette vente a entraîné une chute du prix du token de 98%. Le lendemain, une autre vente d’environ 214 000 dollars de tokens OZK a provoqué un glissement supplémentaire de 99%.

Les données de la blockchain confirment que le 4 mars, le déployeur OZK a appelé la fonction “execute” sur le contrat Universal Router d’Uniswap, ce qui a abouti à l’échange d’environ 489 millions d’OZK contre 35,65 Ether (ETH). Le 5 mars, environ 121 millions d’OZK supplémentaires ont été échangés via la même fonction, entraînant le transfert d’un autre 0,93 ETH du pool de liquidité OZK/ETH d’Uniswap vers le compte déployeur.

Retraits suspects et disparition des traces

Le compte déployeur a également retiré 57,68 ETH (soit environ 197 000 dollars au cours actuel) du contrat OZKStake en appelant la fonction “emergencyWithdraw”. Selon CertiK, le projet disposait également de 263 000 dollars dans un “portefeuille marketing” et de 174 000 dollars dans un “portefeuille trésorerie”, ce qui implique que le projet détenait plus de 1,4 million de dollars entre les trois portefeuilles avant de commencer présumément son arnaque à la sortie.

Ça pourrait vous intéresser :  Tether lance un outil révolutionnaire pour transférer USDT !

Le compte X du projet a été supprimé, ainsi que son groupe Telegram et ses documents.

Un début d’année marqué par les escroqueries

Nous ne sommes qu’à deux mois de l’année 2024, mais les escrocs et hackers crypto ont déjà subtilisé des centaines de millions de dollars aux victimes. La société de sécurité blockchain Immunefi rapporte qu’au début de cette année, plus de 200 millions de dollars ont été perdus dans ces incidents. Le 26 février, le protocole de jeu RiskOnBlast est devenu la première arnaque à se produire sur le nouveau réseau Blast, s’échappant avec 1 million de dollars des fonds des investisseurs.

La vigilance est de mise

Il est essentiel pour les investisseurs et les participants au marché des crypto-monnaies d’être extrêmement vigilants face à ces types d’escroqueries. Les retraits non autorisés et la disparition soudaine des développeurs sont des signes avant-coureurs clairs d’une possible arnaque. Nous devons tous faire preuve d’une grande prudence lorsqu’il s’agit d’investir dans des projets qui semblent manquer de transparence ou qui présentent des comportements inhabituels.

Cet événement souligne l’importance cruciale des audits indépendants et du suivi continu des projets par des entités tierces telles que CertiK pour assurer la sécurité et la confiance dans l’écosystème crypto. Sur cours-crypto.fr, nous vous tiendrons informés des derniers développements et vous fournirons des analyses approfondies pour naviguer en toute sécurité dans ce paysage dynamique mais parfois risqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *