Texas et Riot triomphent face aux autorités énergétiques US !

Le Texas Blockchain Council (TBC) et la société de minage de Bitcoin Riot Platforms ont récemment obtenu une victoire judiciaire significative contre plusieurs responsables énergétiques des États-Unis. L’ordonnance de restriction temporaire accordée par le juge vise à “préserver le statu quo” et expirera avant le 25 mars.

Un défi juridique réussi

Nous avons appris que le TBC et Riot Platforms ont poursuivi en justice le Département de l’Énergie des États-Unis, l’Administration d’information sur l’énergie (EIA) et le Bureau de gestion et du budget (OMB), les accusant de chercher à collecter des données “intrusives” auprès des mineurs de cryptomonnaies. Selon les plaintifs, cette collecte de données pourrait entraîner des dommages irréversibles sans une ordonnance de restriction temporaire (TRO) pour empêcher la poursuite de cette collecte.

De plus, les plaignants ont argumenté que les dommages potentiels comprenaient les coûts non récupérables liés à la conformité avec l’enquête, une menace crédible de poursuites judiciaires en cas de non-conformité, et la divulgation d’informations propriétaires demandées.

Les enjeux du litige

Il y avait aussi un désaccord concernant la durée prévue pour que les mineurs complètent l’enquête, sans aucune compensation. Bien que l’EIA ait estimé une durée d’achèvement d’environ 30 minutes, le tribunal a jugé cette estimation “extrêmement inexacte”. Le TBC et Riot ont également contesté cette estimation, déclarant que le coût de la conformité jusqu’à présent avait été supérieur à 40 heures.

Sur la base des preuves fournies, le tribunal a jugé que le TBC et Riot sont susceptibles de gagner le procès. Il a également été allégué que l’EIA avait abusé de son autorité pour faire approuver l’enquête d’urgence, une démarche que le tribunal a jugée “loin de justifier une telle action”.

Ça pourrait vous intéresser :  Vous ne croirez jamais ce que l'Arizona veut ajouter aux retraites!

Implications futures

La décision du tribunal signifie que l’EIA est interdite d’exiger des mineurs de crypto-monnaies de répondre à l’enquête et est également interdite de partager toute donnée qui a déjà été reçue via cette enquête. C’est un précédent important qui soulève des questions sur la réglementation et la surveillance du secteur des cryptomonnaies aux États-Unis.

L’injonction temporaire a pour objectif, pendant la période de 4 semaines, de “préserver le statu quo”. Cela suggère que les mineurs de cryptomonnaies peuvent continuer leurs opérations sans crainte immédiate d’une intervention réglementaire intrusive.

Conclusion

Cette victoire juridique peut être considérée comme une affirmation des droits des entreprises opérant dans l’espace blockchain face à ce qu’elles perçoivent comme une réglementation gouvernementale excessive. Elle reflète également l’état actuel du débat sur la manière dont les activités liées aux cryptomonnaies devraient être réglementées aux États-Unis. À mesure que l’industrie mûrit, il est probable que nous verrons davantage de ces défis juridiques et réglementaires se présenter.

C’est un sujet fascinant à suivre pour nous tous chez cours-crypto.fr, car il touche au cœur même de la tension entre innovation technologique et contrôle réglementaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *