Trump prêt à accepter les cryptos s’il est élu ? Découvrez comment !

L’ancien président des États-Unis, Donald Trump, a récemment laissé entendre que son administration pourrait adopter une position potentiellement positive envers les cryptomonnaies s’il était réélu à la Maison Blanche. Dans une interview accordée à CNBC le 11 mars, il a évoqué Bitcoin et les cryptomonnaies, notant qu’elles ont “pris leur propre vie”.

Trump a déclaré qu’il n’avait pas acheté de Bitcoin (BTC), mais qu’il “laisse parfois les gens payer en Bitcoin”. Il a ajouté : “Si vous y pensez, c’est une forme de monnaie supplémentaire […] Ce sont de nouvelles monnaies folles. C’est comme ça que je les appelle. Que ce soit Bitcoin ou d’autres”.

L’ancien président républicain et candidat présidentiel actuel a également mentionné une série de 1 000 baskets de marque qu’il a lancée, dont beaucoup ont été payées en cryptomonnaie, “et je ne pouvais pas croire le montant”, a-t-il dit.

Trump avait exprimé son scepticisme à l’égard des cryptomonnaies lorsqu’il était en fonction, mais il avait signalé plus tôt cette année que son attitude avait changé. Il avait qualifié la cryptomonnaie de “fraude” pendant sa présidence et avait demandé au secrétaire au Trésor Steve Mnuchin de “s’attaquer à Bitcoin”.

D’autres anciens candidats à l’investiture républicaine pour la présidence, tels que Vivek Ramaswamy et Ron DeSantis, se sont montrés bien plus vocaux et articulés en tant que partisans des cryptomonnaies. Le candidat indépendant Robert F. Kennedy Jr. défend également les cryptomonnaies.

En revanche, l’administration Biden semble avoir agi défavorablement envers les cryptos, principalement par le biais de la Securities and Exchange Commission (SEC). Le président de la SEC, Gary Gensler, est fréquemment ciblé par des critiques pour les politiques ambiguës de son agence concernant les cryptos et ses efforts pour une “régulation par l’application”.

Ça pourrait vous intéresser :  Attention! Le Bitcoin en danger, risque de krach imminent!

L’administration Biden est peut-être plus encline à accepter une monnaie numérique de banque centrale (CBDC) des États-Unis que Trump. Le décret exécutif 14067 de Biden, “Assurer un développement responsable des actifs numériques”, a mandaté une recherche approfondie sur la technologie par plusieurs départements et agences fédéraux.

Trump, comme les autres prétendants républicains et Kennedy, s’est fortement opposé à une CBDC américaine, bien que la position de Trump sur la CBDC ait été interprétée auparavant comme positive.

Nous suivons avec attention ces développements dans le monde des cryptomonnaies et nous vous tiendrons informés sur notre site cours-crypto.fr.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *