Alerte! Une équipe de hackers blancs combat les piratages crypto en direct!

En août 2022, un piratage chaotique de 190 millions de dollars a frappé le pont Nomad, mettant en lumière une faille dans le code qui a permis à une foule de criminels de piller les fonds. Nous, au sein de la communauté des experts en cryptographie, avons été particulièrement préoccupés par le fait que de nombreux hackers éthiques souhaitaient intervenir mais se sont retrouvés impuissants face aux risques juridiques associés. Samczsun, un hacker éthique renommé et responsable de la sécurité chez Paradigm, a souligné cette problématique, notant l’ironie d’une situation où les individus lambda se sentaient à l’aise de voler, tandis que les white hats craignaient trop les conséquences pour agir.

Face à ce paradoxe, une initiative a vu le jour : SEAL911, un signal d’alerte pour permettre aux white hats d’intervenir en toute légalité en cas de piratage. Avant de pouvoir mettre en place ce système, il était essentiel de régler les questions juridiques sous-jacentes.

SEAL : L’alliance sécuritaire des hackers éthiques

L’idée derrière SEAL (Security Alliance) s’est concrétisée avec son lancement officiel le 14 février. SEAL 911 fonctionne via Telegram et regroupe une quarantaine de hackers éthiques prêts à réagir en temps réel aux signalements de piratages. Cette “hélicoptère de lutte contre les incendies” vise à démontrer l’engagement sérieux du secteur crypto envers la sécurité.

La quantité considérable de piratages quotidiens représente un défi colossal pour cette poignée de défenseurs numériques, peu importe leur talent. Le volume actuel reste gérable et l’équipe est encore restreinte du fait des informations extrêmement sensibles traitées. Pourtant, l’objectif est ambitieux : servir toute la crypto-sphère, quitte à diviser les forces en équipes spécialisées à l’avenir.

Ça pourrait vous intéresser :  Révélations chocs sur le Bitcoin et emails de Satoshi!

Outre les white hats, SEAL compte des auditeurs, des coordinateurs de programmes de primes aux bugs et des enquêteurs. Vitalik Buterin, créateur d’Ethereum, a été le premier donateur avec une contribution de 250 ETH. Diverses entreprises Web2 et Web3 ainsi que des capital-risqueurs ont également soutenu financièrement l’initiative.

Qui est Samczsun, le hacker éthique ?

Samczsun incarne en quelque sorte l’esprit crypto : fervent défenseur de la décentralisation et opérant sous pseudonymat. Même lorsqu’il assiste le FBI ou d’autres agences d’application de la loi, il le fait toujours caché derrière son avatar animé avec un modificateur vocal. Son influence dans le milieu lui a permis de fonder SEAL sur la base de sa réputation solide.

Ce qui amène à se demander pourquoi un hacker aussi compétent ne choisirait-il pas simplement de voler lui-même l’argent ? La réponse est simple : Samczsun a été témoin des conséquences dévastatrices des piratages sur les victimes et refuse catégoriquement d’infliger une telle douleur.

Soutien croissant pour l’équipe SEAL des white hat hackers

Le soutien apporté par la communauté crypto et plus de 75 organisations collaboratrices a doté SEAL d’une crédibilité et d’une influence non négligeables. La donation initiale de Buterin a été suivie par des contributions d’autres entités majeures du secteur. Enregistrée légalement aux États-Unis en tant qu’organisation 501c3, SEAL dispose d’une équipe dirigeante et d’un conseil d’administration indépendant afin d’assurer sa pérennité au-delà même du fondateur.

L’accord Safe Harbor

Pour garantir le succès de SEAL, il était crucial de résoudre la question épineuse des responsabilités légales en cas d’intervention malencontreuse durant un sauvetage. L’accord Safe Harbor offre ainsi une protection juridique aux white hats qui interviennent dans un piratage pour rediriger les fonds vers une adresse sécurisée plutôt que celle du pirate.

Ça pourrait vous intéresser :  Attention! 1 sur 6 nouvelles cryptos Base est une arnaque!

L’accord a été soigneusement élaboré avec l’aide du groupe activiste LexPunk Army pour répondre aux spécificités du domaine crypto. Le document vise à fournir une clarté juridique et à protéger les hackers éthiques contre toute persécution injuste lorsqu’ils essaient d’intervenir face à un piratage.

Les protocoles s’alourdissent, les équations s’allongent et les piratages deviennent plus complexes. Pourtant, Samczsun reste optimiste quant à la capacité de SEAL à relever ces défis croissants. Il est convaincu qu’en poussant les pirates à résoudre des problèmes toujours plus ardus, on finira par leur poser une énigme insoluble. C’est juste une question de temps.

Chez cours-crypto.fr, nous restons vigilants face à ces développements et continuons à suivre attentivement les progrès réalisés pour sécuriser davantage cet univers numérique fascinant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *