Bitcoin : le signe avant-coureur d’une chute imminente ?

En tant que journalistes spécialisés dans la cryptomonnaie, nous avons observé avec intérêt l’évolution récente du Bitcoin, qui a franchi pour la première fois le seuil des 72 000 dollars le 11 mars, marquant une augmentation de 9,5 % par rapport à la semaine précédente. Ce rallye a été caractérisé par une volatilité notable, avec une hausse intrajournalière de 4,8 % atteignant 70 055 $ le 8 mars, suivie d’une baisse de 5,9 % à 65 935 $. Face à ces fluctuations, les investisseurs en Bitcoin restent prudents avant de célébrer ce nouveau record.

Une demande croissante pour les contrats à terme sur Bitcoin

Les analystes ont souligné que les 35,8 milliards de dollars d’intérêt ouvert sur les futures du Bitcoin constituent un risque potentiel, en raison de la dépendance excessive des traders aux positions à effet de levier. Cette situation crée plus de volatilité qu’un biais directionnel précis. Il est également important de noter que le Chicago Mercantile Exchange (CME) détient désormais la plus grande part des contrats à terme sur Bitcoin, surpassant les échanges crypto traditionnels tels que Binance, Bybit et OKX. Toutefois, cela n’était pas le cas en novembre 2021, lorsque l’intérêt ouvert sur les futures du Bitcoin avait atteint son pic précédent alors que le BTC se négociait près de 69 000 $, avant de connaître une baisse significative de 31,5 % en seulement 30 jours.

Lorsque cet indicateur est exprimé en BTC, l’intérêt ouvert pour le Bitcoin reste inférieur de 27 % à son pic d’octobre 2022. Néanmoins, les actuels 495 380 BTC d’intérêt ouvert sur les futures sont suffisamment conséquents pour entraîner des pics de volatilité aigus au gré des fluctuations du prix du Bitcoin. Cela a été manifeste le 4 mars lorsqu’une impressionnante somme de 325 millions de dollars en positions longues et courtes sur BTC a été liquidée.

Ça pourrait vous intéresser :  Bitcoin: Oubliez le 600% de retour, changez de stratégie!

L’impact des transactions de détail sur la volatilité

Le taux de financement pour les contrats perpétuels sur futures du Bitcoin a atteint un pic inédit depuis plus de 18 mois à 2,1 % par semaine le 11 mars. Les traders particuliers préfèrent souvent ces contrats pour leur capacité à suivre étroitement les prix du marché au comptant ; néanmoins, ils comportent un élément supplémentaire : une commission variable liée à l’effet de levier, appelée taux de financement. Un taux positif suggère que les traders s’appuient davantage sur l’effet de levier pour leurs positions longues.

Les haussiers du Bitcoin bénéficient d’injections solides dans les fonds négociés en bourse (ETF) axés sur le spot et Microstrategy continue d’acheter du Bitcoin sans se laisser décourager par la flambée des prix. Cependant, si les traders particuliers se ruent sur ces contrats perpétuels onéreux à un prix de 72 000 $, il y a fort à parier que les teneurs de marché et bureaux d’arbitrage provoqueront une certaine volatilité afin de profiter des positions trop fortement levierées.

Bien qu’il soit peu probable que quelques grands acteurs puissent faire baisser le prix du Bitcoin sur le long terme, la réalité est que les investisseurs paient une commission de 2,1 % chaque semaine pour maintenir leurs paris haussiers, ce qui comporte un risque réel d’effet domino avec des liquidations en cas de baisse des prix. Cela dit, avec des entrées stables dans les ETF, il semble prématuré de prédire une chute majeure des prix uniquement sur la base du scénario d’effet de levier.

Nous restons attentifs aux développements futurs et continuerons d’analyser l’évolution du marché pour fournir des informations précises et actualisées sur notre site cours-crypto.fr.

Ça pourrait vous intéresser :  Bitcoin explose, volume de trading au plus haut depuis 12 mois!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *