Officiel FDIC alerte: politique numérique US en danger !

En tant que spécialistes des cryptomonnaies, nous avons été interpellés par les récentes déclarations de Travis Hill, vice-président de la Federal Deposit Insurance Corporation (FDIC), qui ont souligné l’importance d’une politique réglementaire adaptée aux actifs numériques pour maintenir l’influence des États-Unis. Lors d’une conférence au think tank Mercatus Center le 11 mars, Hill a exprimé ses inquiétudes quant à la position actuelle des États-Unis dans la régulation de la technologie blockchain, pointant du doigt son propre organisme pour sa part de responsabilité.

La tokenisation des dépôts bancaires et d’autres actifs du monde réel pourrait révolutionner les transactions financières en permettant des règlements en temps réel et à tout moment. Hill a mis en avant les avantages potentiels tels que la programmabilité des paiements, qui pourrait faciliter les échanges de rachat intrajournaliers et améliorer les délais de règlement pour certaines émissions obligataires, entre autres transactions. Les consommateurs pourraient également bénéficier de paiements programmables en remplacement des comptes séquestres.

Questions ouvertes et standards mondiaux

Plusieurs questions demeurent cependant sans réponse concernant la tokenisation, notamment l’utilisation de registres unifiés, l’interopérabilité des blockchains et les droits de propriété au fur et à mesure que les actifs se déplacent sur la blockchain. Hill a souligné un enjeu majeur :

« Des standards mondiaux sont en cours d’établissement, directement ou indirectement, et avec de nombreuses juridictions non américaines activement engagées dans ce domaine, les États-Unis risquent de céder leur influence à ce stade critique. »

Nous pensons que cette mise en garde devrait inciter les régulateurs à une action plus concertée et proactive. La programmabilité pourrait réduire les risques de règlement et simplifier les processus de connaissance du client (Know Your Customer), mais elle pourrait aussi permettre aux consommateurs de déplacer rapidement leurs actifs, exacerbant ainsi le risque de paniques bancaires. Un mécanisme d’arrêt est nécessaire pour prévenir cela, selon Hill.

Ça pourrait vous intéresser :  Attention! Les stablecoins en danger à cause des régulations!

Réglementation et cohérence

Les tentatives passées des agences réglementaires pour établir des politiques cohérentes n’ont pas porté leurs fruits. Hill a critiqué la manière dont les institutions doivent actuellement interagir avec leur régulateur sur une base individuelle. En examinant la réglementation de la FDIC, qui traite toutes les transactions sur une blockchain – qu’elles impliquent des RWA ou des crypto-monnaies – de la même manière, il a trouvé que celles-ci étaient lourdes et appliquées de manière inégale :

« Les institutions passent des mois à répondre à une longue série de demandes d’informations, détournant leur attention du développement de nouvelles technologies et systèmes. […] Le message perçu par la grande majorité du secteur pourrait être interprété comme : ne vous embêtez pas à essayer. »

Nous partageons l’avis selon lequel une orientation claire est nécessaire de la part des régulateurs, ainsi qu’une cohérence dans le traitement des dépôts sous toutes leurs formes. Hill a également critiqué le controversé Bulletin d’Information Comptable du Personnel 121 (SAB 121) de la Securities and Exchange Commission (SEC), qui exige que les institutions financières traitent les actifs cryptographiques différemment des autres types d’actifs.

Implications pour l’avenir

L’impact potentiel sur le paysage financier américain est considérable si ces préoccupations ne sont pas prises au sérieux. Les États-Unis doivent adopter une approche équilibrée qui favorise l’innovation tout en protégeant les consommateurs et l’intégrité du système financier.

Chez cours-crypto.fr, nous continuons à suivre attentivement ces développements réglementaires et leurs implications pour l’écosystème crypto dans son ensemble. L’évolution rapide du domaine exige une veille constante afin d’informer au mieux nos lecteurs sur ces questions complexes mais essentielles pour l’avenir des cryptomonnaies.

Ça pourrait vous intéresser :  Sam Bankman-Fried risque 50 ans de prison et 11 milliards !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *