Israël lance une monnaie numérique révolutionnaire !

La Banque d’Israël a récemment annoncé son intention de soutenir une nouvelle monnaie numérique de banque centrale (CBDC) basée sur le shekel israélien, qui pourrait avoir la particularité de porter intérêt. Cette initiative s’inscrit dans une tendance mondiale où les banques centrales explorent activement l’émission de devises numériques comme moyen de moderniser leurs systèmes financiers.

Le projet de CBDC en Israël

Dans son annonce du 11 mars, la Banque d’Israël a détaillé que sa CBDC en shekel sera mise en œuvre selon un modèle à deux niveaux, offrant des paiements instantanés disponibles 24h/24 et 7j/7, la prise en charge de multiples paiements, une utilisation hors ligne, des limitations sur les soldes et la possibilité que la CBDC porte intérêt. La banque centrale a précisé :

“En matière de confidentialité, l’architecture permettra à la banque centrale, en tant qu’administrateur du système, de définir les types d’informations nécessaires au fonctionnement, au contrôle et à la surveillance du système. Cependant, la banque centrale n’aura pas accès aux informations personnelles identifiables concernant les soldes et transactions des utilisateurs finaux.”

Actuellement, les banques commerciales en Israël versent un intérêt de 4,86 % sur les dépôts et économies en shekel fiat des clients. Selon les plans de la banque centrale, les banques pourraient détenir la CBDC en shekel dans le cadre de leur réserve de liquidités à court terme, qui ne serait pas rémunéré.

L’avancement du projet CBDC

La réflexion d’Israël sur l’émission d’un shekel numérique remonte à 2021, mais aucun test pilote concret n’a été réalisé jusqu’à présent. “Étant donné l’interdépendance entre les divers composants du système de shekel numérique, les décisions ne sont pas définitives”, a déclaré la Banque d’Israël.

Ça pourrait vous intéresser :  Découvrez comment Polkadot explose avec 600K adresses actives!

En avril 2023, Cointelegraph rapportait que la banque centrale du pays pourrait émettre une CBDC en shekel si l’utilisation des stablecoins augmentait. “À ce stade, il n’y a aucun signe d’une adoption substantielle des stablecoins comme moyen de paiement en Israël”, affirmait alors la banque centrale.

L’impact potentiel sur l’économie

L’introduction d’une CBDC en Israël pourrait avoir des répercussions significatives sur l’économie. Elle permettrait non seulement de moderniser le système financier mais aussi d’offrir aux citoyens un accès plus facile aux services financiers numériques. De plus, avec la possibilité pour cette monnaie numérique de générer des intérêts, elle pourrait s’avérer être un instrument financier attractif pour les investisseurs et le grand public.

L’avenir du shekel numérique

Bien que le projet soit encore en phase exploratoire, il est clair que la Banque d’Israël envisage sérieusement l’émission d’une CBDC. Cependant, l’institution devra peser soigneusement les avantages et inconvénients potentiels avant de prendre une décision finale. Si elle devait aller de l’avant, Israël rejoindrait le rang des nations pionnières dans l’utilisation des technologies blockchain pour repenser leur monnaie nationale.

Nous suivrons attentivement les développements relatifs à ce projet ambitieux et innovant qui pourrait bien redéfinir le paysage financier israélien et international. Pour plus d’informations et actualités sur le monde des cryptomonnaies et des technologies blockchain, restez connectés sur cours-crypto.fr.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *