Découvrez comment les petits investisseurs dominent le Bitcoin!

En tant que journalistes spécialisés dans la cryptomonnaie, nous avons décidé de nous pencher sur l’attrait croissant des fonds négociés en bourse (ETF) liés au Bitcoin. Quatre mois après leur lancement, ces produits financiers ont principalement séduit les investisseurs particuliers, selon Jan van Eck, PDG de la société de gestion d’investissement VanEck.

Cette tendance s’avère surprenante lorsque l’on considère l’intérêt habituel des institutions financières traditionnelles pour les nouveaux instruments d’investissement. En effet, malgré des entrées de capitaux parfois milliardaires en une seule journée, le secteur traditionnel de la finance semble encore réticent à s’engager pleinement dans ces ETF Bitcoin. D’après van Eck, environ 90% des flux proviennent de détaillants, bien que certains “baleines” du Bitcoin et autres institutions aient transféré des actifs, déjà exposés auparavant au Bitcoin.

Le rôle timide des banques américaines

Une situation qui pourrait évoluer dès le mois prochain avec l’arrivée potentielle d’investissements institutionnels majeurs de la part de banques et d’entreprises traditionnelles. Toutefois, van Eck souligne que le paysage des ETF Bitcoin n’en est qu’à ses débuts et qu’une maturité plus grande est à prévoir dans ce domaine.

Il est intéressant de noter que les banques américaines n’ont pas encore officiellement approuvé ni permis à leurs conseillers financiers de recommander le Bitcoin. Cela laisse présager une certaine prudence, voire un scepticisme quant à l’intégration de cette cryptomonnaie dans les portefeuilles d’investissement classiques.

La commodité des ETF pour les investisseurs

Face à la question de savoir pourquoi les investisseurs choisiraient un ETF Bitcoin plutôt que d’acheter et de gérer directement le BTC eux-mêmes, van Eck avance des arguments convaincants. La commodité, la sécurité et l’abordabilité sont les principaux atouts mis en avant. Contrairement aux plateformes d’échange centralisées qui peuvent présenter des écarts de prix importants, les ETF offrent des spreads réduits et des frais faibles ou inexistants.

Ça pourrait vous intéresser :  "Bitcoin ne dépassera JAMAIS 50K selon cet analyste!"

Il est plus aisé pour un investisseur de s’en remettre à un gestionnaire de fonds pour gérer l’ensemble de son portefeuille que de s’aventurer seul dans la gestion directe du Bitcoin.

Un regard vers l’avenir

Faisant écho à son père qui a lancé le premier fonds or aux États-Unis en 1968, van Eck continue d’être attentif aux actifs émergents susceptibles de rivaliser avec l’or. Depuis 2017, VanEck considère que le Bitcoin ne remplacera pas l’or mais qu’il le complétera significativement dans les portefeuilles des gens.

Van Eck observe également que le marché du Bitcoin est profondément mondial et ne saurait être influencé uniquement par les ETF. Il cite une hausse marquée des prix en avril qui ne s’est pas produite pendant les heures de trading aux États-Unis, soulignant ainsi l’influence des marchés asiatiques.

Nous sommes convaincus que ces observations nous permettent d’apprécier la complexité et la diversité du marché des cryptomonnaies. Il est clair que l’évolution future des ETF Bitcoin sera déterminante pour comprendre comment les différents acteurs du marché financier traditionnel et du secteur retail interagiront avec cette nouvelle classe d’actifs.

Pour suivre tous les développements liés aux cryptomonnaies et aux ETF Bitcoin, restez connectés sur cours-crypto.fr.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *