Fondateur de Bitcoin Fog coupable de blanchiment d’argent !

Le monde des cryptomonnaies est en pleine effervescence, et les services de mixage de crypto-monnaies sont au cœur de cette agitation. Ces plateformes, conçues pour anonymiser les transactions en cryptomonnaies, sont dans le viseur des autorités gouvernementales qui cherchent à lutter contre le blanchiment d’argent. Récemment, un cas judiciaire aux États-Unis a attiré notre attention chez cours-crypto.fr, et nous tenons à partager avec vous les détails de cette affaire.

La chute d’un fondateur de service de mixage

Le fondateur de Bitcoin Fog, un service de mixage de crypto-monnaies impliqué dans des transactions s’élevant à 400 millions de dollars, a été reconnu coupable de blanchiment d’argent par un tribunal fédéral américain. Cette décision marque une nouvelle victoire dans la lutte du gouvernement contre les services de mixage illicites et leurs créateurs.

Roman Sterlingov, âgé de 35 ans, a été jugé coupable pour plusieurs infractions, notamment le blanchiment d’argent, la conspiration en vue de blanchir de l’argent, l’exploitation d’une entreprise de transfert d’argent sans licence et des violations du D.C. Money Transmitters Act. Cependant, l’accusé a maintenu tout au long du procès qu’il n’était qu’un utilisateur du service et non son opérateur. Son avocat a annoncé leur intention de faire appel du verdict.

Les preuves accablantes

Selon les preuves présentées lors du procès, Sterlingov aurait opéré Bitcoin Fog d’octobre 2011 à avril 2021. Le service aurait agi comme une plateforme de blanchiment d’argent pour des criminels cherchant à dissimuler leurs revenus illicites aux autorités. La majorité des cryptomonnaies traitées par le service provenaient de marchés noirs en ligne associés à des activités illicites telles que le trafic de stupéfiants, la fraude informatique et le vol d’identité.

Ça pourrait vous intéresser :  Découvrez comment se connecter à Solana facilement !

Les preuves ont également révélé que la “grande majorité” des crypto-monnaies déposées sur les comptes d’échange de Sterlingov provenaient de clusters Bitcoin associés à Bitcoin Fog.

Les répercussions judiciaires

Le verdict a entraîné la saisie des actifs détenus par le service de mixage, incluant 1 354 BTC dans un portefeuille Bitcoin Fog et près de 350 000 dollars en différentes cryptomonnaies détenues dans un compte Kraken saisi. Les accusations les plus graves auxquelles fait face Sterlingov pourraient lui valoir jusqu’à 20 ans d’emprisonnement.

Un autre fondateur de service de mixage est également attendu devant les tribunaux plus tard cette année. Roman Storm, cofondateur du controversé mixeur de cryptomonnaies Tornado Cash sanctionné en août 2022, sera jugé en septembre pour des accusations similaires.

L’appel à la vigilance

Cette affaire souligne l’importance d’une régulation accrue dans l’espace des cryptomonnaies pour prévenir les activités illicites tout en préservant l’anonymat et la sécurité qui attirent tant d’utilisateurs vers ces technologies. Chez cours-crypto.fr, nous sommes convaincus que cet équilibre est essentiel pour l’avenir du secteur.

Nous suivrons avec attention les développements futurs dans cette affaire et continuerons à vous informer sur les implications juridiques et réglementaires qui façonnent le monde des cryptomonnaies.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *