Gemini voulait créer un géant avec Genesis avant l’échec!

Chers lecteurs de cours-crypto.fr, nous allons aujourd’hui aborder un sujet qui a suscité beaucoup d’intérêt dans le monde des cryptomonnaies. Il s’agit de la révélation d’une proposition de fusion entre Gemini et Digital Currency Group (DCG), qui aurait pu créer un géant du secteur.

La proposition ambitieuse de Barry Silbert

L’idée d’une telle union a été évoquée par Barry Silbert, PDG de DCG, lors d’un déjeuner avec Cameron Winklevoss, co-fondateur de Gemini. Dans un courriel daté d’octobre 2022, Silbert s’est dit enthousiaste à l’idée d’une association plus étroite entre Genesis/Gemini/DCG, incluant une possible fusion des compagnies. Il a imaginé que la combinaison des forces de Gemini et Genesis pourrait donner naissance à un “juggernaut”, capable de rivaliser avec des acteurs majeurs tels que Coinbase et FTX.

Selon Silbert, une telle entreprise serait très attrayante pour les investisseurs et pourrait aboutir à une introduction en bourse dans les 24 mois suivant une levée de fonds potentielle d’un milliard de dollars. À ses yeux, Gemini pourrait ainsi devenir le plus grand fournisseur mondial de services de garde de cryptomonnaies.

Les difficultés financières de Genesis

Au moment des discussions, les deux firmes étaient déjà étroitement liées par un partenariat de prêt croisé depuis 18 mois. Cependant, Genesis Global Capital (GGC) était confrontée à des pertes considérables dues à une surexposition à Three Arrows Capital, qui a depuis fait faillite. Silbert a reconnu ces difficultés financières auprès de Winklevoss, tout en soulignant la nécessité d’éviter une ruée bancaire qui rendrait difficile, voire impossible, la recherche de liquidités de remplacement.

Ça pourrait vous intéresser :  Hacker sauve Prisma Finance avec 11,6M$ - Découvrez comment!

Il a également indiqué à ses collègues que la balle était dans le camp de Genesis pour empêcher qu’une telle situation ne se produise. Malgré cette transparence, l’union envisagée n’a jamais eu lieu.

La suite pour Gemini et Genesis

En février 2021, Gemini avait lancé son programme “Earn”, permettant aux clients de prêter leurs coins à GGC en échange de paiements d’intérêts. Toutefois, l’aventure a pris fin lorsque GGC a suspendu les retraits — y compris ceux du programme Earn — invoquant des troubles du marché sans précédent suite à l’effondrement surprenant de FTX. En janvier 2023, GGC a déclaré faillite, laissant une dette de 1,2 milliard de dollars envers 232 000 clients du programme Earn de Gemini.

Depuis lors, Winklevoss a menacé à plusieurs reprises d’intenter une action en justice contre Silbert et l’a accusé d’avoir adopté un “comportement frauduleux” à travers une “culture de mensonges et de tromperie”.

Conclusion et perspectives

Cette histoire met en lumière la complexité et les risques associés aux partenariats et fusions dans l’industrie des cryptomonnaies. Alors que l’idée d’une fusion entre Gemini et DCG semblait prometteuse sur le papier, les difficultés financières et les imprévus du marché ont finalement empêché sa concrétisation.

Nous restons attentifs aux développements futurs dans ce domaine, où les dynamiques peuvent changer rapidement. La prudence reste donc de mise pour les investisseurs comme pour les entreprises du secteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *