Héritier Van Eck lance une crypto stable à 12M$ ! Découvrez-la !

Le monde de la cryptomonnaie continue d’évoluer et d’attirer l’attention d’investisseurs avertis. Récemment, une annonce majeure a retenu notre attention : le lancement imminent d’une nouvelle stablecoin adossée au dollar américain. Cette initiative est portée par Nick van Eck, fils du célèbre gestionnaire d’investissement Jan van Eck, qui a réussi à boucler un tour de financement de 12 millions de dollars.

L’ambition derrière Agora

Nous avons observé avec intérêt le projet Agora, qui verra le jour sous la direction de Nick van Eck en tant que PDG. L’objectif est de lancer le dollar numérique Agora, identifié par le ticker AUSD. Cette nouvelle monnaie sera entièrement soutenue par des espèces, des bons du Trésor américain et des accords de repo overnight. Nous notons que la société de gestion d’actifs VanEck, dirigée par Jan van Eck, gérera un fonds pour les réserves d’Agora.

Il est clair que la confiance et la transparence sont des valeurs essentielles dans la gestion des actifs numériques. Kyle DaCruz, directeur des actifs numériques chez VanEck, a souligné l’importance d’avoir des institutions fiables pour gérer ces actifs.

Les acteurs clés et le financement

La levée de fonds de 12 millions de dollars a été dirigée par la société de capital-risque spécialisée dans les actifs numériques Dragonfly, avec des contributions supplémentaires de Robot Ventures, Wintermute, Breed et General Catalyst. Il convient de mentionner que Nick van Eck a auparavant travaillé comme partenaire chez General Catalyst.

Ça pourrait vous intéresser :  Perdez pas votre argent! Shido s'effondre, 200M volés!

Par ailleurs, Drake Evans et Joe McGrady, deux vétérans du secteur crypto, ont rejoint van Eck dans cette aventure. Evans a été responsable du prêt chez Frax Finance, tandis que McGrady était directeur des opérations chez Galaxy Digital.

Stratégie et perspectives régionales

Pour l’instant, Agora ne ciblera que certains marchés hors des États-Unis. Comme l’a indiqué van Eck à Bloomberg, en attendant une législation fédérale sur les stablecoins aux États-Unis, l’entreprise se concentrera principalement sur les clients internationaux.

Nous estimons que des régions comme l’Argentine et l’Asie du Sud-Est pourraient grandement bénéficier d’un dollar numérique fiable et accessible.

Concurrence et stratégie sur le marché des stablecoins

Agora entre sur un marché compétitif dominé par Tether (USDT) et Circle (USDC), dont les capitalisations boursières respectives s’élèvent à 104,3 milliards de dollars et 32,5 milliards de dollars selon CoinGecko. Les six plus grandes stablecoins suivantes affichent toutes des capitalisations supérieures à 500 millions de dollars.

Cependant, nous pensons qu’il reste toujours une place pour un nouvel entrant. Agora compte établir des partenariats solides avec tous les acteurs de l’industrie, allant des échanges de cryptomonnaies et gardiens aux applications décentralisées et aux sociétés de trading.

En conclusion, cette nouvelle stablecoin pourrait bien changer la donne sur le marché financier numérique. Avec une gestion transparente et une stratégie clairement définie, Agora pourrait potentiellement offrir une alternative crédible aux stablecoins déjà établies. Restez à l’écoute sur cours-crypto.fr pour plus d’informations à mesure que ce projet passionnant se concrétise.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *