Kyle Davies avoue tout sur la chute de 3AC et comment il va échapper à la prison!

Le monde de la cryptomonnaie est souvent imprévisible et parfois impitoyable. Kyle Davies, co-fondateur de Three Arrows Capital (3AC), en a fait l’expérience après la faillite retentissante de son fonds spéculatif. Récemment invité sur un podcast, Davies s’est exprimé sur cet échec sans manifester de regrets pour les créanciers de l’entreprise et a révélé ses plans pour éviter une incarcération à Singapour.

Nous considérons que l’attitude de Davies reflète une certaine désinvolture face aux conséquences financières subies par les investisseurs. Il a même déclaré, en riant : “Suis-je désolé qu’une entreprise fasse faillite ? Non. Les entreprises font faillite tout le temps.” Une déclaration qui peut sembler choquante étant donné les milliards perdus par les investisseurs.

Plans d’avenir et réputation professionnelle

Dans le même entretien, Davies a partagé ses projets futurs, notamment celui d’éduquer les potentiels “Three Arrows” sur la manière de mieux gérer une faillite. Il semble convaincu que sa réputation dans l’industrie de la cryptomonnaie reste intacte malgré les critiques virulentes sur les réseaux sociaux liées à ses actions passées.

Lorsqu’on lui demande où il se trouve, il répond qu’il se “déplace entre l’Europe et l’Asie”, bien qu’il ait affirmé résider au Portugal dans un précédent entretien avec le New York Magazine. Ces déclarations témoignent de sa volonté manifeste d’échapper à la justice singapourienne, ce qui soulève des questions sur son intégrité et sa responsabilité en tant que gestionnaire de fonds.

Les conséquences d’une faillite retentissante

Davies et son associé ont lancé OPNX en avril 2023, une plateforme hybride combinant une bourse crypto et un service de gestion des créances liées à des faillites. Cependant, cette initiative s’est également soldée par un échec, OPNX ayant annoncé l’arrêt complet de ses opérations dès le mois de février suivant.

Ça pourrait vous intéresser :  Binance en danger ? La cour d'appel relance un procès !

Il est important de noter que Teneo, la société chargée de la liquidation de 3AC, a accusé Davies et son co-fondateur Su Zhu de ne pas coopérer suffisamment dans le processus. Une situation qui s’est traduite par une action en justice avec une injonction via Twitter en janvier 2023 pour tenter d’obtenir leur collaboration.

Les répercussions réglementaires et judiciaires

La Banque centrale de Singapour a également pris des mesures contre Davies et Zhu, leur interdisant toute activité liée aux services financiers pendant neuf ans suite à des violations présumées des lois sur les valeurs mobilières du pays. Cela met en lumière les défis réglementaires auxquels sont confrontés les acteurs du secteur crypto et la nécessité d’une plus grande transparence et responsabilité.

En conclusion, l’affaire 3AC illustre parfaitement les risques inhérents au secteur des cryptomonnaies et la fine ligne entre l’innovation financière et le respect des obligations réglementaires. Les actions et déclarations de Kyle Davies après la faillite de 3AC soulignent l’importance pour les investisseurs et les régulateurs de rester vigilants face aux pratiques des fonds spéculatifs dans cet espace encore largement non réglementé.

Nous pensons que ce genre d’événements doit servir d’avertissement pour l’ensemble du secteur : il est crucial d’adopter des pratiques commerciales éthiques et transparentes pour assurer non seulement la viabilité à long terme des entreprises crypto, mais aussi pour maintenir la confiance du public dans cette technologie émergente.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *