Le PDG de Fantom défend Solana malgré les problèmes réseau!


Le réseau Solana soutenu par le créateur de Fantom face aux problèmes techniques

Il est indéniable que la blockchain Solana a récemment fait face à des défis majeurs, notamment une congestion importante du réseau qui a entraîné l’échec d’une grande partie des transactions. Cependant, il est essentiel de comprendre les racines de ces problèmes pour saisir pleinement la situation.

Défendre Solana : victime de son succès

Dans un écosystème en constante évolution, la croissance rapide peut souvent être un double tranchant. C’est précisément ce que souligne Andre Cronje, le fondateur de Fantom, en défendant la blockchain Solana. Selon lui, les problèmes rencontrés par le réseau ne sont pas dus à des failles dans son mécanisme de consensus, mais plutôt à des défis techniques inhérents à son succès fulgurant et à la demande accrue pour l’espace de bloc.

Nous ne pouvons ignorer les données fournies par Dune Analytics qui indiquent qu’environ 75% des transactions non liées au vote ont échoué le 4 avril, en raison d’une activité accrue sur Solana. Cette situation a suscité de vives réactions sur les réseaux sociaux, où de nombreux utilisateurs ont exprimé leur mécontentement face aux transactions avortées et à la dégradation de l’expérience utilisateur.

La réaction de la communauté et des dirigeants

Malgré les critiques, certains membres de la communauté blockchain soutiennent l’opinion de Cronje. Ils mettent en avant que bien que la technologie blockchain soit louée pour ses principes et capacités fondamentaux, les utilisateurs tendent à réagir négativement lorsqu’une demande croissante conduit à des problèmes temporaires d’expérience utilisateur.

Ça pourrait vous intéresser :  "Slerfsol, le memecoin de Solana, se relance après un désastre de 10M$ !"

De son côté, Anatoly Yakovenko, PDG de Solana, a exprimé sa frustration en notant que résoudre les bugs de congestion est plus ardu que de remédier à une panne totale du réseau. Les bugs de congestion nécessitent un processus de test approfondi et retardent le déploiement rapide des mises à jour.

Les précédentes pannes du réseau Solana

Ce n’est pas la première fois que le réseau Solana rencontre des difficultés. Il a connu une panne significative début février 2024, interrompant la production de blocs pendant plus de cinq heures. Depuis janvier 2022, le réseau a subi environ une demi-douzaine d’interruptions majeures et 15 jours d’indisponibilité partielle ou totale.

La firme Anza, spécialisée dans le développement logiciel pour Solana, a publié un rapport détaillé sur l’incident du 9 février. Le document révèle qu’un bug dans le cache de compilation Just-in-Time (JIT) qui compile tous les programmes avant d’exécuter une transaction était en cause. Une nouvelle mise à jour est prévue pour remplacer l’ancien système.

L’impact sur le prix du SOL

En termes financiers, le prix du SOL a connu une baisse d’environ 3% au cours de la dernière semaine, après une hausse considérable de 45% le mois précédent. Cette baisse récente l’a ramené au cinquième rang des cryptomonnaies en termes de capitalisation boursière, avec une valeur estimée à 89 milliards de dollars selon les données de CoinGecko.

Chez cours-crypto.fr, nous continuons à suivre attentivement l’évolution du réseau Solana et ses implications pour l’industrie des cryptomonnaies. Restez informés avec nous pour obtenir des analyses expertes et des mises à jour pertinentes sur ce sujet passionnant.

Ça pourrait vous intéresser :  Blast TVL explose à 2 milliards avant son lancement le 29 février !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *