Le SEC surveille Ethereum? 3 théories chocs!

En tant que spécialistes du marché des cryptomonnaies, nous avons récemment porté notre attention sur une situation particulière concernant le régulateur américain et Ethereum. Il semblerait que la Securities and Exchange Commission (SEC) ait des vues sur cette cryptomonnaie majeure, et les implications pourraient être significatives.

Les raisons potentielles de l’intérêt de la SEC

L’actualité a été marquée par des rumeurs selon lesquelles la SEC aurait lancé une enquête sur Ethereum et sa fondation. Scott Johnsson, un avocat spécialisé dans la finance et partenaire chez Van Buren Capital, a émis l’hypothèse que cette démarche pourrait être une réponse aux critiques exigeant de la SEC une position plus ferme à l’égard des cryptomonnaies.

Ce mois-ci, des sénateurs démocrates ont explicitement demandé au président de la SEC, Gary Gensler, de refuser toute nouvelle approbation d’ETFs basés sur des cryptomonnaies au comptant. Par ailleurs, l’agence pourrait utiliser cette enquête comme prétexte pour rejeter les ETFs Ethereum tout en conservant ses arguments dans les actions en justice en cours contre des plateformes telles que Coinbase et Binance.

Les conséquences possibles pour Ethereum

La situation est d’autant plus complexe que le statut d’Ethereum en tant que sécurité n’a jamais été clairement statué par la SEC. En effet, bien que cette dernière ait accusé Binance et Coinbase d’offrir des titres non enregistrés, Ethereum n’était pas mentionné parmi ces actifs.

Il est possible que la SEC opte pour une approche plus douce, en alléguant une enquête en cours sur le statut de sécurité d’Ethereum plutôt que de prendre des mesures coercitives immédiates. Cette stratégie pourrait leur permettre de refuser les demandes d’approbation d’ETFs sans avoir à se prononcer définitivement sur le statut juridique d’Ethereum.

Ça pourrait vous intéresser :  Vitalik révèle les étapes chocs de l'Ethereum Purge!

Le point de vue des acteurs du marché

Face à cette situation, certains acteurs du marché tels que Paul Grewal, le directeur juridique de Coinbase, ont affirmé qu’il n’y avait aucune raison valable pour que la SEC refuse les applications d’ETPs basés sur Ethereum. D’autres, comme Nate Geraci, président d’ETF Store, ont souligné qu’il était trop tard pour la SEC pour argumenter qu’Ethereum était une sécurité après avoir approuvé les échanges à terme sur cette cryptomonnaie.

De son côté, le député américain Patrick McHenry a exprimé son désaccord avec l’action de la SEC contre Ethereum en soulignant que cela allait à l’encontre des évaluations précédentes et des actions antérieures de l’agence.

Perspectives futures

Il est clair que l’issue de cette affaire aura un impact significatif sur le marché des cryptomonnaies. Si Ethereum était finalement considéré comme une sécurité par la SEC, cela pourrait redéfinir les règles du jeu pour de nombreux investisseurs et entreprises opérant dans cet espace.

Nous resterons attentifs aux développements futurs et nous nous engageons à vous fournir des analyses expertes au fur et à mesure de l’évolution de la situation. Pour plus d’informations détaillées et à jour, visitez notre site cours-crypto.fr.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *