Ce memecoin Solana a survécu à DEUX arnaques !

La cryptomonnaie Catwifhat, un jeton mème basé sur Solana, a fait preuve d’une résilience remarquable malgré deux tentatives de “rug pull” par ses équipes de développement successives. Ces événements auraient pu sonner le glas pour la plupart des projets, mais ce ne fut pas le cas pour Catwifhat.

Nous avons appris qu’après le premier rug pull, où le fondateur aurait vendu 20% du total des tokens contre 3.86 SOL (environ 265$ à l’époque) et retiré la majorité de sa liquidité, la communauté restante s’est rapidement organisée pour reprendre le projet en main. En l’espace de 11 jours, la capitalisation boursière de Catwifhat a même grimpé à plus de 4 millions de dollars. Cependant, une deuxième tentative de rug pull a eu lieu le 24 décembre, retirant 92% de sa liquidité et faisant chuter son prix d’environ 76%. Malgré ces revers, l’équipe de développement a persisté et le marché actuel de Catwifhat se maintient aux alentours de 1.4 million de dollars.

Les origines et l’ascension fulgurante

Il semble que Catwifhat ait été créé dans l’intention de suivre les traces du jeton Dogwifhat (WIF), lancé en novembre 2023. Ce dernier avait tiré parti d’un mème populaire sur la plateforme X depuis 2019. Le mème original a vu le jour lorsqu’un joueur professionnel de Fortnite a changé temporairement sa photo de profil pour une image d’un chien Shiba Inu portant un bonnet. Rapidement, ce mème s’est répandu comme une traînée de poudre sur la plateforme.

Ça pourrait vous intéresser :  Vous ne croirez jamais ce que cet exec d'OKX dit sur les jeux Web3!

L’engouement autour du mème Dogwifhat a mené à la création du token associé qui a rapidement gagné en popularité grâce au soutien d’influenceurs sur diverses plateformes sociales.

Le parcours tumultueux de Catwifhat

Catwifhat a emboîté le pas en tant que l’un des premiers jetons mèmes à tenter d’imiter Dogwifhat. Cependant, quelques heures seulement après son lancement, l’équipe de développement a exécuté ce qui semble être un rug pull. Selon les données de la blockchain, les développeurs ont immédiatement vendu une grande partie des tokens et ont retiré leur part du pool de liquidité.

Malgré cela, certains investisseurs ont décidé de poursuivre le projet en formant une nouvelle équipe pour promouvoir le token. Cette initiative a attiré l’attention d’autres investisseurs et a permis au projet de se rétablir partiellement.

Un projet qui refuse d’abandonner

Après un deuxième rug pull présumé où un manager des médias sociaux aurait retiré sa liquidité du pool, entraînant une chute dramatique du prix du token, la communauté a encore une fois fait preuve d’une détermination remarquable en reprenant les rênes du projet.

Des membres clés ont travaillé sur un nouveau site web et un nouveau groupe Telegram pour continuer à promouvoir Catwifhat. De plus, certains membres travaillent actuellement sur une place de marché NFT qui utiliserait CIF comme token natif.

Au final, malgré les défis rencontrés, Catwifhat semble avoir une communauté dévouée et active qui est déterminée à voir le projet réussir. C’est une illustration fascinante de la persistance dans l’univers impitoyable des cryptomonnaies et un rappel que même après des revers significatifs, il est possible pour certains projets de se relever et continuer leur chemin.

Ça pourrait vous intéresser :  Les cryptos chats et chiens explosent de 1000% en un mois !

En tant qu’experts chez cours-crypto.fr, nous suivrons avec intérêt les développements futurs autour de Catwifhat et d’autres cryptomonnaies similaires qui défient les probabilités après avoir été victimes de pratiques malhonnêtes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *