Coinbase défie la SEC! Découvrez leur demande choc!

Les échanges de cryptomonnaies sont de plus en plus scrutés par les régulateurs, et Coinbase se retrouve en première ligne face à la Securities and Exchange Commission (SEC) américaine. Récemment, la plateforme d’échange a fait une requête audacieuse qui pourrait influencer significativement l’issue de son affrontement juridique avec l’organisme de régulation.

La requête de Coinbase

Coinbase a demandé à un tribunal américain d’examiner une “question de contrôle” soulevée par la SEC dans le cadre de son procès en cours contre l’échange. Selon la plateforme, cette question juridique, si elle est résolue, pourrait avoir un impact considérable sur la conduite de l’action. Dans un document judiciaire daté du 12 avril, Coinbase a plaidé que cette question est dépourvue de conflits factuels et mûre pour un examen immédiat.

Paul Grewal, le directeur juridique de Coinbase, a expliqué que la question centrale tourne autour de savoir si un contrat d’investissement nécessite une obligation contractuelle post-vente. Tandis que Coinbase soutient qu’un contrat d’investissement exige des obligations contractuelles après la vente, la SEC estime que ce n’est pas le cas.

Contexte du litige

Cette démarche intervient après que le juge Katherine Failla a rejeté la motion de Coinbase visant à faire annuler le procès intenté par la SEC, accusant l’échange d’opérer comme une bourse, un courtier et une agence de compensation non enregistrés. Si le tribunal décide d’approuver l’appel interlocutoire, cela pourrait potentiellement influencer significativement l’affaire, qui dure depuis juin 2023.

La SEC a affirmé que les transactions en crypto-monnaies effectuées sur Coinbase étaient des contrats d’investissement “malgré l’absence de toute allégation d’engagements contractuels”, selon les termes de Coinbase.

Ça pourrait vous intéresser :  Japon: la communauté GameFi en panique face aux politiciens!

L’enjeu pour l’industrie

Grewal a souligné l’importance de cette demande d’appel précoce, déposée seulement 17 jours après le rejet de la motion visant à faire annuler le procès. Cependant, il justifie cette action rapide par son importance pour l’ensemble de l’industrie des crypto-monnaies, avec l’objectif de résoudre le litige concernant les transactions en crypto-monnaies dès que possible.

Cela fait suite à une victoire majeure obtenue par Coinbase dans un procès civil contre des plaignants qui prétendaient que l’échange leur avait vendu des titres non enregistrés. Le 6 avril, il a été rapporté que la Cour d’appel des États-Unis pour le deuxième circuit avait statué en faveur de Coinbase, confirmant que les ventes secondaires de crypto-monnaies sur sa plateforme ne violent pas la Securities Exchange Act.

Implications pour Coinbase et au-delà

L’enjeu est donc considérable pour Coinbase mais aussi pour tout le secteur des crypto-monnaies. La décision du tribunal sur cette “question de contrôle” pourrait établir un précédent important quant à la manière dont les contrats d’investissement en crypto sont interprétés et réglementés aux États-Unis. Nous suivrons avec attention les développements futurs sur ce dossier crucial pour l’avenir des échanges en crypto-monnaies.

En attendant, nous vous invitons à rester informés sur toutes les actualités liées aux cryptomonnaies sur notre site cours-crypto.fr.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *