Découvrez pourquoi les ETFs de Hong Kong n’atteindront pas 500M$ !

En tant que fervents observateurs du marché des cryptomonnaies, nous avons suivi avec intérêt les récentes approbations de fonds négociés en bourse (ETF) pour le Bitcoin et l’Ethereum à Hong Kong. En effet, la Commission des valeurs mobilières et des contrats à terme de Hong Kong a donné son feu vert à trois gestionnaires d’actifs offshore chinois pour émettre des ETF basés sur ces cryptomonnaies phares. Ces gestionnaires incluent Harvest Fund Management, Bosera Asset Management et China Asset Management.

Les attentes réalistes concernant les nouveaux ETF

Cependant, il est important de modérer nos attentes quant à l’impact potentiel de ces produits sur le marché. Selon Eric Balchunas, analyste senior chez Bloomberg spécialisé dans les ETF, les prédictions selon lesquelles ces ETF pourraient générer 25 milliards de dollars de flux d’investissement sont largement surévaluées. À son avis, ils auraient de la chance s’ils atteignaient 500 millions de dollars.

Nous partageons ce sentiment de prudence pour plusieurs raisons. Tout d’abord, le marché des ETF à Hong Kong est relativement modeste comparé à des marchés comme celui des États-Unis. De plus, ces nouveaux ETF ne permettent pas aux investisseurs particuliers chinois d’accéder officiellement à ces produits.

Les défis du marché des ETF à Hong Kong

Il est également utile de noter que les trois émetteurs potentiels d’ETF sont relativement petits par rapport aux géants de la gestion d’actifs tels que BlackRock, qui gère plus de 9 trillions de dollars d’actifs. D’autre part, l’environnement financier dans lequel ces fonds opèreront est moins efficient que dans d’autres régions, ce qui pourrait entraîner des écarts importants entre les prix d’achat et de vente et des remises sur la valeur liquidative.

Ça pourrait vous intéresser :  Analystes: ETH va exploser après le halving, ETF refusé? Pas grave!

De plus, les frais associés à ces ETF seront probablement fixés entre 1 et 2 %, ce qui est bien supérieur aux frais extrêmement bas pratiqués sur le marché américain.

L’espoir malgré les défis

Cela dit, Jamie Coutts, analyste en chef chez Real Vision et ancien analyste chez Bloomberg Intelligence pour les cryptomonnaies, a exprimé un point de vue légèrement différent. Malgré la taille relativement petite du marché des ETF à Hong Kong, il estime que ces produits pourraient ouvrir un “énorme bassin de capitaux” pour les investisseurs chinois, qui ont déjà une certaine habileté à contourner les contrôles de capitaux imposés par le gouvernement.

Il est notable que la Hong Kong FSC a approuvé le lancement des ETF spot Bitcoin et Ether en utilisant un modèle de création en nature, ce qui signifie que de nouvelles parts d’ETF peuvent être émises directement en utilisant BTC et ETH. Ce modèle se distingue du modèle de rachat en espèces utilisé par les ETF spot Bitcoin aux États-Unis.

Perspectives futures

Les ETF devraient être lancés dans environ deux semaines. Alors que l’introduction d’autres ETF basés sur le Bitcoin dans différents pays est sans aucun doute bénéfique pour le marché global des cryptomonnaies, il est essentiel de rester réaliste quant à leur impact potentiel, surtout lorsqu’on les compare au marché dominant des États-Unis.

En conclusion, même si l’arrivée prochaine des ETF basés sur le Bitcoin et l’Ethereum à Hong Kong représente une évolution significative pour l’accès institutionnel aux cryptomonnaies en Asie, nous restons prudents quant aux projections financières trop optimistes. Il s’agit là d’une étape supplémentaire vers la reconnaissance institutionnelle des cryptomonnaies, mais il faut prendre en compte les spécificités du marché local et les limites réglementaires existantes.

Ça pourrait vous intéresser :  Fidelity révolutionne l'ETF Ethereum avec du staking!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *